octobre 17, 2019

Première nuit en prison pour la ravisseuse de Lucas

Lucie, apprentie coiffeuse de 17 ans a effectué sa première nuit en prison à Epinal, mardi soir elle avait enlevé un bébé à Nancy...

materniteregionale1

 

 

La ravisseuse présumée de Lucas a été mise en examen ce soir pour enlèvement et séquestration, elle a été placée en détention provisoire à la maison d'arrêt d'Épinal. Le parquet a donc été entendu dans ses réquisitions. Pour ce crime, la jeune femme âgée de 17 ans , apprentie coiffeuse encourt une peine de 30 ans de réclusion criminelle devant une cour d'assises des mineurs, cependant si " l'excuse de minorité " était retenue la peine maximale passerait à 15 années de réclusion criminelle. Son avocat Me Claude Richard trouve sévère la mise en détention de sa cliente, il a notamment déclaré à l'AFP " Incontestablement, l'institution judiciaire n'a pas été insensible à la grande émotion qu'a provoquée cette affaire ". L'avocat a espéré que la minorité de la mise en examen joue en sa faveur "J'avais mis en avant la minorité de la jeune fille. Or, un mineur doit bénéficier d'un régime d'exception, qui privilégie les mesures alternatives à la détention " cet argument a été balayé par le juge des libertés et de la détention. Le conseil s'inquiète pour la mineure " C'est une fille en grande souffrance psychologique. L'incarcération me paraissait incompatible avec son état mental, mais la proposition alternative n'a pas été retenue par le juge ".

Auto-persuasion

Lors d'un point presse en fin de journée, Thomas Pison, procureur de la République de Nancy, a estimé que la détention provisoire était préférable " en raison du trouble extrême à l'ordre public " provoqué par l'enlèvement et pour éviter " un renouvellement de tels faits ". Le magistrat a estimé que la ravisseuse était " fragile psychologiquement " dévoilant que son compagnon était persuadé que le bébé ramené à la maison était le sien. L'apprentie coiffeuse avait simulé une grossesse à son entourage et même devant les enquêteurs au début de sa garde à vue déclarant avoir fait une fausse couche récemment ce qui avait provoqué chez elle une terrible envie d'enfant. Les examens médicaux effectués durant sa garde à vue ont permis de montrer qu'elle n'avait pas été enceinte récemment. Et le  procureur Thomas Pison de conclure " J'ai l'impression qu'elle s'auto-persuade de son état de grossesse et que quelque part il y a cette envie d'enfant qui est plus forte que tout. C'est peut-être une explication de cet acte qu'elle a commis ".

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV