août 22, 2019

L'homme retranché sur le toit d'une école a accepté de redescendre

Fait divers. L' individu qui s'était retranché ce matin vers 6h00 sur le toit de l'école maternelle et élémentaire de Belleville -un établissement situé en Meurthe-et-Moselle-  a accepté de redescendre . L'homme, père de famille s'est laissé convaincre par les négociateurs de la gendarmerie.

gendarmerie1 (1)

L'information a été révélée par le quotidien L'Est Républicain ce lundi, un homme, père de famille s'était retranché ce lundi matin en tout début de matinée, sur le toit d’une école à Belleville (54), une école maternelle et élémentaire qui accueille chaque jour 140 enfants.  Tôt ce matin, le quotidien avançait que les revendications de l'individu pouvaient être liées avec la scolarité de son enfant et de "l'impossibilité pour sa fille diabétique de partir au ski avec sa classe".

A l'arrivée des sapeurs-pompiers et des gendarmes, l'homme non armé ne présentait pas un profil inquiétant et dangereux pour les enfants qui se sont rendus dans les salles de classe. Ce dernier n'avait pas non plus l'intention de mettre fin à ses jours en assurant par ses propos qu'il ne sauterait pas. Déjà connu pour avoir entamé une grève de la faim, l'homme, père de famille reprochait à l'école et aux pouvoirs publics l'absence de solution concernant la sortie ski à laquelle sa fille diabétique ne pouvait pas participer.  Le maire du village de Belleville de 1500 habitants, Serge LAURENT était sur place également. 

Au terme de 6 heures de résistance, le père de famille a accepté de redescendre du toit. Une solution pour l'enfant aurait été trouvée par l'inspecteur de l'Education Nationale pour la circonscription de Pont-à-Mousson.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le jeudi, 27 décembre 2012 10:27

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV