juillet 22, 2019

Grand Nancy. Stupéfiants "à la carte" livraison incluse, deux frères interpellés

Par simple SMS, le dealer informait les clients de l'ouverture de ses ventes / photo d'illustration Par simple SMS, le dealer informait les clients de l'ouverture de ses ventes / photo d'illustration
STUPÉFIANTS. Deux jeunes originaires du quartier de La Rue de la Prairie à Tomblaine, soupçonnés d’avoir monté leur petit commerce de stupéfiants, ont été interpellés le 2 juillet dernier. 

Cocaïne, Heroïne ou cannabis... Deux frères âgés de 21 ans et 15 ans ont été rattrapés dans leur prolifique business par la police. Le binôme est soupçonné d’avoir mis au point des livraisons de stupéfiants afin de fournir leurs clients à domicile ou à des points de rendez-vous autour de Nancy, Dombasle, Lunéville ou encore Vézelise.

L’affaire a débuté fin mai par une dénonciation anonyme du côté de Dombasle qui informait les policiers de la présence d’un individu et d’un second larron sur les communes du Sel et Vermois agissant dans la vente d’héroïne et de cocaïne. Des faits rapidement confirmés par la mise en place de surveillances et l’identification d’un véhicule et d’un numéro de téléphone. Les deux services de la police de Dombasle et la brigade des stups ont travaillé en co-saisine pour mettre un coup d’arrêt au trafic. 

Des messages groupés pour ouvrir les ventes de stups

Particularité de ce réseau local, un marketing plutôt efficace, c’est le dealer qui démarchait ses clients et non l’inverse par un système de SMS groupés envoyés à ses clients le matin permettant de les informer que ses ventes étaient ouvertes. « Il fixait ses rendez-vous à des endroits précis comme il pouvait aussi vendre à domicile », relate un enquêteur lors d'un point presse à l'hôtel de police de Nancy. Le manège autour de ce trafic de stupéfiants aurait duré un an et incluait une centaine de contacts dont une trentaine de clients réguliers. Toujours d'après les enquêteurs, le chiffre d’affaires de la petite entreprise oscillait entre 1500 euros et 2500 euros par jour. 

Héroïne, cocaïne, cannabis et « le parfait matériel » du dealer saisis

Aux manettes de cette entreprise illégale, deux frères originaires de la rue La Prairie à Tomblaine défavorablement connus des services de police. L’aîné, âgé de 21 ans au RSA et son petit frère déscolarisé de 15 ans. Un troisième individu suspecté de complicité a quant à lui été interpellé il y a 15 jours dans le cadre d’un mandat d’arrêt, il purge actuellement une peine de deux ans.

Timing parfait, les deux frères qui projetaient sous peu de passer leurs vacances dans un camping du sud de la France, ont été interpellés le 2 juillet après-midi au Parc Olry en flagrance après une transaction. Ils ont été placés en garde à vue à l’hôtel de police de Nancy. Les perquisitions ont permis la saisie d’un téléphone de deal, d’un couteau et d’une clef dissimulée d’un véhicule Renault Laguna. Appuyé dans leurs recherches par un chien « stups », les enquêteurs ont également mis la main sur 150 g d’héroïne, 28 g cocaïne, 415 g de résine de cannabis et tout le matériel du dealer incluant balance de précision, conditionnements... ainsi que 1200 euros en espèces, selon l'inventaire dressé. 

Le mineur a été remis en liberté avec une convocation devant le juge des enfants en vue de sa mise en examen. Les deux autres individus étaient présentés ce matin devant le tribunal correctionnel de Nancy. 

 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV