septembre 18, 2019

Nancy : conserver et revendre un colis reçu par erreur peut vous coûter cher

Photo d'archives Photo d'archives
Faits divers. Un homme d’une quarantaine d’années a été placé en garde à vue en tentant de revendre un bien onéreux qu’il avait reçu par erreur...

Une nuit en garde à vue, 200 euros d’amende... Un bien mal acquis ne profite jamais dit le dicton. Un quadragénaire l’a appris à ses dépens en proposant à la revente un produit livré par erreur à son domicile. Ce colis livré à tort était un moteur de paramoteur d’une valeur de 5000 euros. 

La victime, elle, surprise de ne recevoir qu’une partie de sa commande à savoir l’hélice avait signalé ce manquement à l’expéditeur puis avait découvert que l’élément manquant était revendu sur le web pour 2000 euros. La victime avait aussitôt signalé la vente aux services de police. Après investigations du groupe d’appui judiciaire (GAJ), la brigade anti-criminalité a interpellé mardi 28 mai, le mis en cause.

L’homme, âgé de 48 ans, habite Neuves Maisons et a reconnu les faits. Il écope de 200 euros d’amende. Il sera convoqué devant le délégué du procureur pour une ordonnance pénale.

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV