avril 20, 2019

Nancy : une femme victime d'une tentative d'extorsion avec arme

Le malfrat a suivi la conductrice jusqu'au parking souterrain - DR Le malfrat a suivi la conductrice jusqu'au parking souterrain - DR
Faits divers. Grâce à leurs investigations, les policiers de la sûreté départementale sont parvenus à identifier l’auteur présumé d’une tentative d’extorsion avec arme commise le mois dernier dans un parking souterrain de Nancy.

Les faits remontent au 8 mars vers 21 h 30. Une femme médecin rentrait chez elle et s’apprêtait à stationner son véhicule dans un garage souterrain de la rue Bergnier dans le quartier du Faubourg des Trois Maisons. Alors qu’elle accédait au parking avec son Audi Q5, un homme encagoulé s’engouffrait au sous-sol avec l’intention de voler son 4X4. S’approchant du véhicule, il exhibait brutalement un couteau et la poursuivait. Elle parvenait à s’enfuir. L’agresseur, bredouille, prenait la clef des champs.  

La victime âgée de 66 ans déposait plainte et des investigations menées par la brigade des violences urbaines et véhicules (BVU), étaient aussitôt lancées. 

Finalement, l’exploitation des bandes de vidéosurveillance et de la téléphonie, permettait l’identification d’un individu défavorablement connu des services de police. Ce dernier âgé de 20 ans, connu pour des vols de véhicules, était interpellé le 9 avril à son domicile. Le frère du suspect, soupçonné dans un premier temps de complicité, était également placé en garde à vue, mais remis en liberté, car considéré comme hors de cause. 

La perquisition menée au domicile du principal suspect appuyait encore les soupçons des policiers, avec la saisie de vêtements correspondant parfaitement à ceux découverts sur les bandes des caméras de surveillance. Par ailleurs, si l’arme blanche n’était pas retrouvée, au domicile du suspect, deux couteaux de cuisine, provenant d’un ensemble de couteaux et pouvant correspondre à celui utilisé le jour de la tentative d’extorsion, manquaient à l'inventaire.

Déféré mercredi à la Cité Judiciaire, l’homme doit être jugé en comparution immédiate ce vendredi. Il nie l'ensemble des faits reprochés. 

 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV