Imprimer cette page

Centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville: un lanceur de colis interpellé

Un jeune homme de vingt ans a été interpellé dans la nuit de mercredi 6 février aux abords du centre pénitentiaire de Nancy - Maxéville / cp ici-c-nancy.fr Un jeune homme de vingt ans a été interpellé dans la nuit de mercredi 6 février aux abords du centre pénitentiaire de Nancy - Maxéville / cp ici-c-nancy.fr
Faits divers. Un homme de vingt ans a été interpellé dans la nuit de mercredi 6 février pour un jet de colis dans l'enceinte du centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville. 

Coursé par un équipage de la brigade anti-criminalité, un jeune homme de 20 ans a été interpellé dans la nuit du mercredi 6 février aux alentours de 0 h 50. Peu avant, le mis en cause est soupçonné d'avoir escaladé le mur d'enceinte pour projeter un colis dans la cour du centre pénitentiaire de Nancy - Maxéville. Ledit paquet contenait "un téléphone, une clé USB, un peu d’herbe de cannabis et des boules de viandes crues", précise une source policière. Le mis en cause a reconnu les faits expliquant avoir effectué cette tâche pour une tierce personne moyennant 150 euros. 

Mais, c’est sur le téléphone portable du mis en cause que les enquêteurs font une autre découverte qui va attirer leur attention. Une photographie montrant le jeune homme équipé d’un masque lors d’une manifestation des Gilets jaunes susceptible d'être impliqué dans des violences, jets de pierres, envers les forces de l'ordre. Une perquisition menée au domicile du suspect a permis aux enquêteurs de mettre la main sur l’équipement complet.

Présenté ce jeudi au parquet du Tribunal de Grande Instance de Nancy, le nancéien doit être jugé au mois de juin. 

Éléments similaires (par tag)