Imprimer cette page

Mobilisation lycéenne dans le Grand Nancy : en marge d'un cortège, un individu interpellé

Police - photo d'archives / crédit icicnancy.fr Police - photo d'archives / crédit icicnancy.fr
NANCY. Une dizaine d'établissements de l'académie Nancy - Metz ont connu des perturbations ce mardi 11 décembre, des faits s'inscrivant dans le cadre de la protestation des lycéens pour dénoncer les mesures gouvernementales.  À Nancy, le " mardi noir" a rassemblé au plus fort de l'évènement 500 personnes. Une personne a été interpellée.

Sur les 74 000 lycéens de l’académie, environ 1,2 % ont participé mardi 11 décembre aux manifestations selon les estimations du rectorat de l'académie Nancy - Metz. Le mouvement lycéen appellant notamment à l'abandon des réformes du bac et de l'accès à l'université s'est cristallisé aujourd'hui dans une dizaine d'établissements scolaires de trois départements de l’académie de Nancy-Metz. Dans le détail, trois lycées en Meurthe-et-Moselle (à Nancy, Vandoeuvre-lès-Nancy et Tomblaine), un lycée en Moselle (Rombas) et trois lycées dans les Vosges (Saint-Dié-des-Vosges, Remiremont et Bruyères) ont fait l'objet de perturbations, d'après le rectorat de l'académie Nancy - Metz. 

À Nancy, la mobilisation lycéenne a rassemblé au plus fort de l'évenement 500 élèves et s'est achevée dans le calme aux alentours de 13h, nous a-t-on précisé de source policière. Les déambulations ont été pacifiques malgré l'interpellation d'un individu de 17 ans en marge du cortège mis en cause pour avoir porté un coup de pied à un policier. Le jeune homme âgé de 17 ans et originaire de Laxou a été interpellé sur la commune de Saint Max et placé en garde à vue à l'hôtel de police de Nancy. Il a reconnu les faits. Il devra répondre de ses actes pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique lors d'une COPJ avec mise en examen devant le juge pour enfants. 

Éléments similaires (par tag)