Log in

Feu de voiture au Plateau de Haye : deux enfants interpellés

Feu de voiture sur le plateau de Haye - photo Police Nationale 54 Feu de voiture sur le plateau de Haye - photo Police Nationale 54
Faits divers. Deux enfants d’une dizaine d’années ont été interpellés par les services de police pour des faits d’incendie volontaire perpétré sur le Plateau de Haye. 

À la suite de plusieurs incendies criminels de conteneurs semi-enterrés survenus depuis 15 jours au plateau de Haye dont les derniers ce mardi, la Direction départementale de la sécurité publique de Meurthe-et-Moselle (DDSP) a mis en place un dispositif de sécurité marqué par un renfort d’effectifs de police notamment en soirée et le week-end sur le quartier. Mercredi après-midi après une première alerte vers 16 h pour des jets de pétards menant à un contrôle d’identité de plusieurs individus, la police était alertée à 17 h 45 pour l'incendie d'un véhicule à proximité de l’école Michelet.

Dans le cadre du dispositif de sécurité, un véhicule arrivait rapidement sur les lieux et grâce à la coopération de témoins et de la population, les fonctionnaires de police interpellaient les deux auteurs présumés, deux cousins, âgés de 12 et 13 ans. Ramenés à l’hôtel de police de Nancy, l’adolescent de 12 ans a été placé en retenue judiciaire et le jeune de 13 ans en garde à vue. 

Un incendie pour effacer les traces

Les investigations menées par les enquêteurs ont démontré l’implication des deux enfants qui ont reconnu les faits. Lors de leurs auditions, les jeunes mis en cause ont expliqué aux enquêteurs avoir profité de l’absence de verrouillage de la voiture et de la vitre arrière cassée pour rentrer à l’intérieur et la fouiller. « C’est en sortant du véhicule qu’ils ont pensé à leurs empreintes et ont pris la décision d’incendier le véhicule en jetant de l’essence à l’intérieur et en y mettant le feu », souligne une source policière.

Les deux mineurs étaient présentés cet après-midi au parquet de Nancy en vue d’une mise en examen devant le tribunal des enfants.

Nicolas Jolibois, patron des policiers du département, a salué la bonne coordination de ses services et notamment du Groupe d’Appui Judiciaire (GAJ) jour et nuit, du Groupe de Sécurité de Proximité (GSP) ainsi que de la Brigade anticriminalité (BAC) dans une communication de presse. 

« La Direction départementale de la sécurité publique de Meurthe-et-Moselle tient à souligner l’excellente activité des unités d’appui et l’important travail d’investigation qui s’en est suivi et qui a pu être valorisé grâce à aux remontées d’information des habitants » - Nicolas Jolibois, directeur de la DDSP54

 

Media