décembre 10, 2018

SNCF : des actes de malveillance à Woippy et Uckange

photo d'illustration photo d'illustration
Lorraine. La circulation des trains a été perturbée ce mercredi sur le réseau SNCF à la suite d'actes de malveillance commis à  Woippy et Uckange...

Dix trains TER supprimés, huit autres trains affichant des retards compris entre 30 minutes et 1 h 30 ce mercredi matin en gare, les conséquences « d'actes de malveillance » commis au poste d'aiguillage de Woippy et sur les voies à Uckange.

Les faits dénoncés par la SNCF se sont déroulés dès 6 h 50 ce matin dans le Nord de la Lorraine. D'abord avec le déclenchement d'une alarme au poste d'aiguillage de Woippy provoquant les premières perturbations. Dans le même temps, des jets de pétards sur les voies ont occasionné une interruption d'une vingtaine de minutes dans les sens de circulation entre Metz et Thionville. Autre perturbation, à Uckange aux alentours de 7 h 30. La présence de manifestants sur les voies ferrées munis de torches et pétards ont engendré une interruption des circulations entre Metz et Luxembourg dans le deux sens de circulation jusqu'à 8 h 35.

Suite à ces faits, la Direction de la SNCF Grand Est a annoncé ce mercredi le dépôt d'une plainte contre X. Vincent Téton, Directeur régional TER Grand Est s'est exprimé sur ces évènements et a condamné « avec la plus grande fermeté ces actes de malveillance inacceptables ». 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV