Log in

Nancy : extorsion en pleine rue, quatre individus entendus

  • Écrit par La Rédaction
  • Publié dans Faits divers
photo d'illustration photo d'illustration
Faits divers. En février dernier à proximité du campus Artem à Nancy, un jeune homme était victime de faits d'extorsion commis par plusieurs individus. Au terme d'une enquête de plusieurs mois, les enquêteurs de la Surêté départementale de Nancy sont parvenus à identifier les auteurs présumés...

Les faits datent du 23 février 2018 vers 2 h 30 du matin. Cette nuit-là, un jeune homme de 20 ans rentre chez lui à pied. Alors qu’il parcourt la rue Général Leclerc, il fait une mauvaise rencontre à proximité du campus Artem. Un individu l’accoste pour lui demander portefeuille et carte bleue avant de le conduire de force au distributeur afin de retirer de l’argent avec sa carte. Pour tromper l'individu, le jeune homme émet d’abord deux faux codes avant de céder face à l’individu particulèrement menaçant et virulent. L’auteur retire 50 euros et 110 euros. Il est rejoint par deux autres hommes qui exigent désormais son téléphone portable. La victime s'exécute. Ces derniers lui demande le code pour déverrouiller, le jeune homme fait d'abord deux faux codes, mais reçoit deux coups de poing au visage par un des mis en cause, le contraignant à accomplir la demande. Les trois individus repartent de leur côté et la victime du sien.

Trois hommes interpellés et une femme entendue 

L’affaire est confiée à la sûreté départementale de Nancy. Les enquêteurs de la brigade des violences urbaines et des véhicules (BVUV) grâce aux investigations, vidéos et téléphonie ont interpellé trois personnes et entendu une quatrième. Des interpellations menées le 30 mai à Vandoeuvre, le 31 mai à Beauvais et le 7 juin à Épinal, nous précise une source policière. Les individus, trois hommes âgés de 23 à 35 ans, sont soupçonnés d’être impliqués dans ces faits d’extorsion. Une quatrième personne, une femme de 25 ans, a été retrouvée en possession du téléphone portable volé. Reçue par les enquêteurs en audition libre, cette dernière est poursuivie pour recel d’extorsion. Les individus mis en cause font tous l’objet d’une convocation par officier de police judiciaire (COPJ). Le jeune homme interpellé à Beauvais a été placé en détention au centre pénitentiaire de Nancy - Maxéville dans le cadre dans un autre mandat d’arrêt d’une précédente affaire.