Log in

Un Tomblainois passe 64 appels malveillants aux policiers

Faits divers. Un Tomblainois de 39 ans a été placé en garde à vue à la suite d'une soixantaine d'appels malveillants à l'encontre de policiers...
police-illustration
photo d'illustration

Appels abusifs. Entre le 6 et le 23 janvier 2018, un Tomblainois âgé de 39 ans est soupçonné d'avoir effectué au moins 64 appels malveillants au 17 (police secours) dont dix appels pour la seule journée du 23 janvier, a-t-on appris de source policière. Des appels réitérés et intempestifs destinés à demander un taxi, poser des questions, raconter des évènements du quotidien ou insulter les forces de l’ordre. 

Le mis en cause a finalement été interpellé le 23 au soir alors que ce dernier venait de mettre le feu au paillasson du voisin suite à un litige. Avec 1 gramme d’alcool dans le sang lors de son interpellation, l’homme a été mis en garde à vue. Il était présenté, ce jeudi 25 janvier, au parquet en vue d’une comparution immédiate.

Le mis en cause qui ne souffrirait d'aucun trouble psychiatrique est poursuivi pour des faits d'appels malveillants, de dégradation de bien privé et contre personnes dépositaires de l'autorité publique. La police nationale rappelle que monopoliser la ligne police secours au 17 pour d'autres motifs que des urgences s'effectue au détriment des véritables victimes en retardant potentiellement la venue des forces de l’ordre. 

Selon le Code Penal, les sanctions prévues pour des appels téléphoniques malveillants réitérés peuvent atteindre un an d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende.