Log in

Un couple de sexagénaires frappé à Pulnoy : trois interpellations

  • Écrit par C.S
  • Publié dans Faits divers
NANCY. Trois individus, dont deux mineurs, ont été placés en garde à vue à l’hôtel de police de Nancy après l’agression d’un couple de sexagénaires à Pulnoy le 4 septembre 2017. Une agression violente après laquelle l’une des victimes s’est vu prescrire soixante jours d’incapacité totale de travail (ITT)...

Pulnoy
photo d'archives

Les faits remontent au lundi 4 septembre 2017 à Pulnoy. Dérangé par le bruit, un couple de sexagénaires est sorti de son domicile pour demander à un groupe de jeunes installés proche du plan d’eau de bien vouloir baisser le son. Le dialogue échouait puisque quelques minutes plus tard, les trois individus se jetaient sur le couple pour leur distribuer des coups de poing. Les mis en cause prenaient ensuite la fuite avec en poche un téléphone portable appartenant aux victimes. Suite à cette agression, l’homme s’est vu prescrire 60 d’ITT pour une double fracture du bras gauche et sa compagne, également frappée, de 2 jours d’ITT. 

Appelée immédiatement sur les lieux, la police a mis à contribution ses équipages pour identifier les individus en fuite. Un premier individu correspondant au signalement était rapidement interpellé par la brigade canine puis placé en GAV. Celui-ci était suivi dans les geôles dès le lendemain d’un second suspect correspondant au signalement. Finalement, l’enquête excluait toute mise en cause des suspects, le groupe judiciaire relâchait les individus .

Les investigations menées par le groupe judiciaire de jour et la section de roulement de l’hôtel de police de Nancy reprenaient à zéro et allaient connaître un dénouement fructueux grâce à l’implication de la police municipale de Pulnoy. Mercredi 6 septembre peu avant 18h, un mineur en possession du téléphone portable du couple victime et un majeur, étaient interpellés. Finalement, apprenant les interpellations, un troisième se présentait de lui-même au poste de police, nous informe une source policière. Ce dernier était également placé en garde à vue.

Selon les enquêteurs, les trois individus domiciliés sur le secteur Pulnoy, Saint-Max et Seichamps et connus des services de police ont reconnu les faits. Les deux majeurs de 19 ans seront présentés ce vendredi matin en vue d’une comparution immédiate. Le mineur âgé de 17 ans doit être présenté également ce vendredi devant le juge pour enfant.