septembre 17, 2019

Commerce : prospection, modernisation, travaux et nouvelles enseignes au centre-ville de Nancy

Le Centre-ville de Nancy - photo icicnancy fr Le Centre-ville de Nancy - photo icicnancy fr
NANCY. Sylvie Petiot, première adjointe de la Ville de Nancy, déléguée à l’économie et au commerce et Jean-François Husson, Président de l’Agence Scalen ont fait le point lundi sur l'actualité des commerces dans le centre-ville de Nancy. 

Avec ses 1600 commerces et services, l’activité commerciale de Nancy permet à la commune de se positionner comme le 1er pôle commercial de la métropole et comme l’une des locomotives économiques du Grand Est. Pourtant la ville n’est pas épargnée par les fermetures, loin s'en faut. Eurodif, Plein Ciel, La Grande Récré... Si ces grandes enseignes ont baissé leur rideau et n’ont pas encore trouvé de repreneurs, l’ensemble des acteurs mobilisés pour leur prospection et leur commercialisation, restent confiants. À Nancy, les voyants sont au vert. À commencer par le taux de vacance commerciale du centre-ville qui resterait en deçà des chiffres moyens observés dans les centres-ville et d’une offre qui séduirait toujours autant les entrepreneurs et les investisseurs à la recherche d’un local dans la cité ducale. 

Et du côté de certains bâtiments remarquables vides depuis quelques mois ? Un important travail a été mené avec les propriétaires et les commercialisateurs appuyé par l'expertise de l'agence de Développement des territoires Nancy Sud Lorraine, Scalen. Avec toujours, une problématique à prendre en compte, inhérente à Nancy . « Vous êtes dans la ville qui dispose du plus grand territoire de patrimoine sauvegardé de France », rappelle Jean-Fançois Husson, président de l’agence Scalen. Et de souligner que lorsqu’on travaille sur un patrimoine de cette valeur composé d’ensembles anciens : « La complexité est de parvenir à s’adapter ». Synonyme aussi d’un travail en lien avec les bâtiments de France. Tour d’horizon des chantiers et des actualités du commerce nancéien. 

Le lancement de la prospection pour les locaux de l’ex-Grande Récré. Le magasin de jouets situé rue du Pont Mouja fermé à l’été 2018 fait l’objet d’un lancement de prospection. Les vitrines ont été recouvertes de panneaux explicatifs pour apprécier l’historique des bâtiments. L’édifice dispose de nombreux atouts, une double entrée permettant une circulation des flux et une situation géographique intéressante dans le prolongement des dynamiques rues des Dominicains et du pont Mouja. « C’est un lieu sur lequel on mise beaucoup, il a un certain cachet », affirme de son côté Sylvie Petiot.

LaGrandeRecre

La modernisation du « Vieux Gourmet » et la réhabilitation de l’immeuble. La rénovation de l’édifice du « Vieux Gourmet » au croisement de la rue Saint Georges et du Pont Mouja débutera le 30 janvier. Un vaste chantier qui permettra au magasin de proximité Carrefour City situé au rez-de-chaussée de voir ses intérieurs et extérieurs rénovés. Avec l’objectif de faire évoluer ce petit commerce vers un nouveau concept de « City » doté d’espaces "snacking" et "bio". Les travaux d’un montant de 800 000 € devraient durer trois semaines, période durant laquelle le magasin devra être entièrement vidé pour être restauré avec un objectif d’ouverture fixé au 27 février. Autre chantier, celui des étages. Un investisseur mandaté par le propriétaire des lieux doit s’engager dans la rénovation de l’ensemble des étages vacants dans le but de créer 13 appartements de standing et de tailles différentes. 

La rénovation des étages de La Belle Jardinière.  L’édifice du XIXe siècle, situé au 47 rue Saint-Dizier et abritant une grande verrière Gruber, présente de grands volumes.  Grâce aux actions de prospection de l’agence Scalen menée lors du MAPIC, un partenariat a été noué avec Histoire & Patrimoine du groupe Altarea Cogedim pour un ensemble mobilier à usage mixte avec commerce et habitation. Spécialisé dans la restructaturation de monuments ou bâtiments historiques, Histoire & Patrimoine doit assurer la réhabilitation de la partie habitation à savoir les appartements R+3, R+4 et R+5 . Concernant les premiers étages (R-1, RDC, R+1 et R+2) autrefois occupés par Go Sport, « plusieurs pistes de commercialisation sont très avancées avec des enseignes d’équipements de la maison », affirme la Ville de Nancy. 

BelleJardiniere

En 2019, de nouvelles enseignes font cap sur Nancy ! De nouveaux commerces ont ouvert ou ouvriront bientôt dans la cité ducale. Depuis la semaine dernière, les Nancéiens ont découvert un nouvel Institut & Spa axé sur l’usage du bio et du savoir-faire made in France : Les 4 éléments de Mathilde Rouchaville. Parmi les autres ouvertures : Yumity, un fast food et bubble tea, situé rue Saint Dizier, le Dubble, un restaurant healthy situé boulevard d’Austrasie. Et d’autres ouvertures à venir. Parmi lesquelles, le 7 février, Le bistrot Régent tenu par plusieurs entrepreneurs dont Cédric Bokhorni, ancien footballeur à l’ASNL. Situé au 14 rue Notre Dame, le restaurant sera ouvert 7j/7.

Et bientôt, un concept inédit dans le Grand Est : « le Leclerc Drive Piéton », place Simone Weil. Seules quelques villes en France ont adopté le concept. Lille il y a deux ans, Reims a démarré il y a 6 mois. Et dans le Grand Est : Nancy. Cette cellule pour les piétons située face à la gare rue Mazagran permettra de récupérer ses courses commandées en ligne. Une nouvelle aventure pour les dirigeants de Leclerc Vandoeuvre. Ouverture prévue le 1er mars. 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV