novembre 22, 2019

Rencontre avec l’équipe du film « DEUX MOI » de Cédric Klapisch

Cédric Klapisch, Ana Girardot, François Civil - Copyright Emmanuelle Jacobson-Roques

 

Résumé du film : Esseulés à Paris, deux trentenaires, Rémy et Mélanie vivent sans le savoir dans deux immeubles mitoyens. Elle est chercheuse, lui informaticien. Point commun : leur solitude. Ils font alors appel aux conseils d’un psy. Est-ce vraiment « la » solution ?


C'est seul que Cédric Klapisch a présenté son nouveau film dans les salles UGC. Mais dans "DEUX MOI" il dirige pour la deuxième fois Ana Girardot et François Civil qui, dans "Ce qui nous lie", étaient frère et soeur. Ici, voisins sans le savoir, ils cultivent leur blues. En tapotant sur les réseaux sociaux qui n'adoucissent pas leur spleen. Une façon habile d'introspecter Paris à travers ceux qui la peuplent aujourd'hui.  

Après la Bourgogne de « Ce qui nous lie », vous retrouvez Paris. La capitale a beaucoup changé ?

Cédric Klapisch : Ah oui, vraiment. Cela dit, Internet qui date en gros des années 2000, a également changé les rapports sociaux. On a (presque) tous un e-mail aujourd’hui.

Donc des moyens de communication. Et pourtant, on peut se rater quand même.

Cédric : C’est vrai, mais on le sait tous. Car les paramètres pour rencontrer quelqu’un, tomber amoureux et se trouver en connexion avec l’autre, c’est très fragile. Mais c’est justement ce que j’aime dans les films : parler de choses complexes avec simplicité.

Un innocent petit chat blanc peut aussi parfois aider les choses.

Cédric : On a hésité à le garder, car ça faisait un peu trop penser à « Chacun cherche son chat ».

Il est néanmoins important, car c’est le lien affectif qui débloque en eux ce qui est coincé.

Santiago Amigorena, co-scénariste : C’est ça. L’élément extérieur qui contrait le personnage de François Civil à s’occuper d’un autre que lui-même. En plus, il était très mignon ce chat et s’est révélé très doué.

Il est très souvent question de psys dans vos films. Motif ?

Cédric : Ma mère est psy et les parents de Santiago le sont tous les deux...

Vous travaillez souvent ensemble. Où vous êtes-vous rencontrés ?  

Santiago : Au lycée Rodin dans le 13e. Ce qui ne date pas d’hier.

Pour l’un et l’autre quelle est la recette d’un couple longue durée ?

Santiago : Je ne connais pas la recette. L’amour c’est du court au long terme. L’important étant de pouvoir rester soi dans la durée d’une relation. Donc que chaque Moi soit Soi en fait.  

Cédric : Pour moi, ce ne sont que des paradoxes. Il faut être proche et loin. Se ressembler, mais pas trop. J’aime bien d’ailleurs ce que Camille Cottin, la psy, dit à Ana Girardot : « Il faut trouver quelqu’un qui ait du sens pour vous ». C’est très vrai. C’est-à-dire trouver quelqu’un avec qui vous pouvez rester vous même. Voilà.   


Fiona Franchi

Sortie du film : 11 septembre

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le mercredi, 11 septembre 2019 20:44

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
6
7
8
11

Ici-c-Nancy TV