juillet 22, 2019

Vidéo. Rencontre avec Ronan Le Page, Léa Drucker et Pio Marmaï pour "Je promets d'être sage"

Cinéma. Je promets d'être sage est le premier long métrage de Ronan Le Page, une comédie dramatique tournée en grande partie au musée des Beaux-Arts de Dijon. Le cinéaste, les comédiens Pio Marmai et Léa Drucker étaient ce lundi à Nancy pour présenter le film en avant-première à UGC Saint Jean. 

L’histoire débute dans une salle de théâtre en région parisienne. Désespéré et furieux par la prestation de ses comédiens lors de la première d’une pièce, Franck (Pio Marmai), un metteur en scène à bout de nerfs interrompt brusquement la représentation pour rejoindre la scène où il va exprimer son mécontentement devant les yeux dépités des spectateurs et surtout d’une critique de théâtre. Découragé par toutes ses expériences, il plaque son métier et change d’univers en acceptant un poste de gardien de musée. Il débarque en province, au Musée des Beaux-Arts où il rejoint ses nouveaux collègues, dont Sibylle (Léa Drucker), une femme solitaire et autoritaire qui le dévalorise et le décourage dès son arrivée... Du moins, jusqu’à se rapprocher d’elle et trouver un terrain d’entente.

Manigance, mise en abyme... Pour son premier long métrage, Ronan Le Page plonge dans le registre d’une comédie dramatique aux accents romanesques oscillant entre émotions et sentiments, espoirs et désillusions. Personnage haut en couleur, plus habitué à une vie trépidante et à l’improvisation, Franck revêt le sage uniforme du gardien de musée sous les yeux médusés et pas franchement convaincus de sa famille. Un univers solennel et silencieux qui contraste avec le caractère des personnages plutôt volubiles et empathiques. En retrait, intrigante et sévère, Sibylle, interprétée avec talent par Léa Drucker brille par sa justesse de ton dans l’évolution de son personnage. Une comédie drôle, dynamique et exubérante. 

Le tournage, en grande partie, s’est déroulé l’été dernier, au sein du Musée des Beaux-Arts de Dijon. « Le musée des Beaux-Arts de Dijon est assez incroyable, d’ailleurs j’ai un peu adapté le scénario aux collections, j’avais imaginé d’autres images, mais le film laissait la possibilité d’exploiter cette collection qui est assez morbide et drôle en même temps » confie Ronan Le Page.

Puis de s’exprimer, concernant le choix des acteurs : « Pio, je l’avais vu dans Maestro, il incarne souvent des rôles explosifs, l’imaginer dans l’univers et la contrainte d’un musée, il y avait quelque chose d’assez excitant comme une promesse pour le spectateur. Léa, elle m’avait beaucoup impressionné dans le Bureau des légendes où elle jouait une espionne et un agent double qui prenait le pouvoir sur Kassovitz avec une certaine autorité alors qu’au départ elle était assez discrète. Je me suis dit que ce serait parfait pour Sibylle », a expliqué lors d’une conférence de presse le réalisateur. 

Je promets d'être sage, en salles le 14 août 2019.

Vidéo. Le pitch de "Je promets d'être sage" et la description des personnages du film par Ronan Le Page, Léa Drucker et Pio Marmai 

 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV