août 20, 2019

Ciné : "Aladdin" style Bollywood pour Will Smith, le bon Génie de Guy Ritchie

Will Smith, chef de troupe Will Smith, chef de troupe

Résumé du film : Aladdin, gosse des rues chapardeur, s’est donné pour mission de conquérir la belle et énigmatique princesse Jasmine. Problème : comment pénétrer au palais qui l’abrite ? Solution : demander l’aide du puissant Génie, seul capable de l’aider à réaliser trois vœux. En devenant le prince Ali pour mieux accéder au palais.


Après « Dumbo » autre Disney revisité, voici l’exotique « Aladdin » qui s’inspire comme le film originel de 1992-d’«Aladin ou la lampe merveilleuse » et du recueil des « Mille et une nuits ». Pour Guy Ritchie, réalisateur, c’est le fruit d’un long tournage en 2017 dans les Studios Longcross du Surrey. Défi essentiel : le casting. D’où 2000 acteurs auditionnés. Résultat : c’est Mena Massoud (sportif Aladdin) et la ravissante Naomi Scott (Jasmine) qui nous enchantent dans ce film en multipliant chants, danses et cascades. Will Smith campant, lui, un Génie débonnaire entrainant toute la troupe dans un inoubliable défilé. Et Alan Menken (8 Oscars) signant musique et chansons. Chance supplémentaire : leur escale à Paris.

Pourquoi avoir accepté ce rôle ?

Will Smith : Pour réinventer le personnage et me l’approprier. Depuis « Le prince de Bel-Air », c’est le premier projet qui me permet de faire autant de choses que j’aime. Chanter, danser, rapper et passer de la comédie au drame. Jouer ainsi sur la gamme de mes aptitudes, c’est, pour moi, être un artiste complet.

Quel est le lien de ce film avec votre carrière ?

Guy Ritchie : Ses thèmes intemporels. Comment on se trouve soi-même après avoir lutté et bataillé. C’est aussi un film qui réveille l’enfant en nous. Résultat : si le film originel avait la rue pour décor, ici c’est plus le filtre familial. Je sais de quoi je parle : il y a 5 enfants chez moi…

Votre scène préférée dans cet « Aladdin » ?

Guy : J’ai une mémoire de poisson rouge mais j’aime beaucoup la scène du mariage. Car c’était la dernière du film et tous étaient enthousiastes. On a fait ça en une seule prise.

Will : Celle avec l’éléphant. J’avais une coiffe énorme à maitriser. C’est vous dire si j’ai apprécié la pause entre les différentes prises de vues.

Quelles consignes Guy Ritchie vous avait-il données pour la musique ?

Alan Menken : Il voulait deux choses. Un : rester fidèle aux chansons d’origine. Deux : un rythme plus contemporain, plus moderne. Alors je me suis un peu inspiré de la musique de Fats Waller et de tonalités moyen-orientales. On a ajouté aussi une reprise de « Je vole », la chanson d’Aladdin. J’aime bien réactualiser les morceaux. Ça donne une certaine fraicheur. Côté chansons, je suis en quelque sorte l’architecte. Mais ce sont les acteurs qui habitent la maison.

aladin waltDisney

Aladdin (Mena Massoud) et le Génie (Will Smith)  / Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved

« Speechless », la chanson de Jasmine va rester dans les mémoires.

Alan : C’est le son du cœur. Ça commence par un piano seul. C’est très intime, car on entre dans l’âme de Jasmine. Puis le morceau s’étoffe, s’enrichit grâce aux arrangements et gagne en intensité pour revenir au piano solo. Cette chanson revient plus tard comme un moment de libération et d’affirmation de soi. C’est ma chanson préférée.


Fiona Franchi

Sortie du film : 22 mai

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV