septembre 20, 2019

Une victoire folle qui va compter pour l'ASNL

Première victoire en championnat pour l'ASNL contre Le Mans après un scénario complètement fou (2-1), un succès qui va forcément compter pour la suite du championnat...

 

Le six septembre 2004, l'ASNL battait Troyes à neuf contre 11 grâce à un pénalty dans le temps additionnel transformé par Gavanon. Ce match est resté dans les mémoires lors d'une saison à l'issue de laquelle Nancy devenait champion de France de L2. Un scénario complètement fou qui s'est répété ce soir au stade Marcel Picot, l'ASNL opérant à neuf contre 11 une bonne partie de la deuxième période. Puis dans le temps additionnel, Vagner effaçait un Manceau pour partir du rond central en direction du but adverse avant de lancer parfaitement en profondeur Karamoko qui se faisait faucher dans la surface de réparation ! Un pénalty  transformé par Vagner synonyme de première victoire en championnat pour l'ASNL mais surtout un succès fondateur pour cette équipe armée pour jouer le haut de tableau et qui a mis tous les ingrédients pour se mettre dans la poche le public nancéien. Avec cette belle victoire, Nancy rentre dans le top 10 à la neuvième place avec 6 points et clairement il se passe quelque chose autour de cette nouvelle ASNL...

Le match : 

Après un début de match timide, Nancy avait ouvert le score rapidement par Vagner (9') sur un coup franc direct. Mais les Nancéiens au lieu d'enfoncer le clou laissaient les Manceaux dans la partie à cause notamment d'un manque de justesse dans les trente derniers mètres.  Le Mans profitait aussi de quelques pertes de balles pour s'approcher du but nancéien, mais sans pour autant mettre en danger Baptiste Valette spectateur de la maladresse sarthoise. A la pause Nancy menait d'un but, mais plus de précision dans les transmissions aurait sans doute permis aux hommes de Jean-Mouis Garcia d'accentuer leur avance. La seconde période commençait très mal pour l'ASNL avec une faute de Baptiste Valette en dernier défenseur qui lui valait une exclusion (52') puis quelques secondes plus tard, El Kaoutari faisait main dans la surface offrant un pénalty au Mans qui en profitait pour égaliser. Mais ce n'était pas fini, Ernest Seka était à son tour exclu après un coup d'épaule sur un joueur manceau (60'). A 9 contre 11, les Nancéiens faisaient preuve d'un état d'esprit irréprochable pour protéger le but de Sourzac, rentré en jeu suite à l'exclusion de Valette.  Et puis même en infériorité numérique, le duo Vagner-Sissoko causait beaucoup de problèmes à la défense mancelle. Ainsi après un beau travail de Vagner dans la surface, Karamaoko seul devant le but voyait son tir contré par un défenseur adverse (82'). Vous connaissez la suite...

Top :

Évidemment Vagner est l'homme du match côté Nancéien avec deux buts au compteur et une grande activité notamment en seconde période quand Nancy s'est retrouvée en infériorité numérique. Le joueur prêté par Saint-Étienne n'a jamais cessé de croire à la victoire et c'est grâce à une superbe passe en profondeur de sa part que Nancy a obtenu son pénalty salvateur. Avec Vagner, l'ASNL peut remercier Saint-Étienne car elle tient là une pépite qui a sans doute le niveau pour jouer en L1...

Flop :

L'arrêt du match et le zèle du délégué du match qui prend des chants contre la Ligue et le FC Metz pour des chants homophobes au risque de créer de la tension. Selon cette logique, toutes les rencontres de L1 et L2 vont donc devoir être arrêtées.... 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV