mars 18, 2019

Coup d'arrêt pour l'ASNL à Grenoble

[STOP] Coup d'arrêt pour l'ASNL qui s'est inclinée ce soir à Grenoble (1-0), la trêve internationale va faire du bien... 

 

Grenoble a gagné, mais l'équipe de Philippe Hinsberger est loin d'avoir dominé les débats. Une occasion aura suffi pour ouvrir la marque, un but venu d'un ancien de l'ASNL en la personne de Romain Grange qui a profité de la passivité de Saint-Ruf pour ajuster sa frappe à l'entrée de la surface. Serguey Chernik peut être frustré pour son retour, car il aura passé une soirée plutôt tranquille et pourtant il est le seul gardien dont les filets ont tremblé. 

Après quatre victoires, cette défaite à Grenoble marque un coup d'arrêt dans la dynamique positive de l'ASNL. La lutte pour le maintien est usante et visiblement les Nancéiens manquaient un peu de fraîcheur ce soir notamment dans le domaine offensif où ils ont manqué de justesse pour concrétiser les opportunités, nombreuses, d'égaliser voire mieux. Ainsi, les deux recrues phares, Sandy Ngom et Vagner ont connu plus de déchets techniques que lors des dernières semaines, pas vraiment un hasard si l'ASNL n'a pas réussi à tromper le portier de Grenoble, elle est devenue forcément dépendante de ses deux joueurs qui ont donné un autre visage à l'attaque lorraine. Dans la même idée, Amine Bassi pourtant très actif au milieu de terrain n'a pas toujours réussi à éclairer les offensives lorraines. 

Même si Nancy a été moins tranchant offensivement, l'équipe d'Alain Perrin a malgré tout dominé la rencontre surtout grâce à une détermination évidente de se porter devant le but de Grenoble et de récupérer rapidement le ballon. Un état d'esprit qui doit rassurer le coach nancéien au moment de solder une série de quatre victoires qui a permis à l'ASNL de sortir de la zone rouge. Mais le travail est loin d'être terminé, la victoire de Béziers ce soir est une piqure de rappel, Nancy n'est pas encore sauvé et les joueurs vont devoir recharger les batteries durant la trêve internationale avant de lancer le sprint final pour maintenir le club nancéien en Ligue 2 mais aussi faire naître une dynamique pour débuter la saison prochaine qui doit sonner pour le club de Jacques Rousselot le retour des ambitions... 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV