décembre 11, 2018

ASNL : des progrès et des cadeaux

[ASNL] Nancy a mené avant d'offrir sur un plateau la victoire à son adversaire (2-1). 

 

Encore des cadeaux ! Une nouvelle fois l'ASNL s'est tiré une balle dans le pied pour revenir bredouille de Bretagne et connaître sa onzième défaite de la saison. Une défaite qui plonge encore un peu plus l'ASNL dans le marasme et la rapproche du National avec 9 points de retard sur le premier non relégable. Les jours et les rencontres se suivent, les coachs aussi et pourtant la situation ne s'améliore pas pour le club nancéien qui vit des heures très sombres, une saison comme jamais n'aurait cru vivre les supporters nancéiens en L2. Avec cinq points en quatorze matchs, le bilan est catastrophique et entraîne souvent à la relégation...

Pourtant les hommes d'Alain Perrin ont dominé la première demi-heure avec un pressing haut, beaucoup de générosité et de l'application. Résultat, c'est une ASNL séduisante qui ouvrait logiquement le score par Antony Robic, par ailleurs très précieux par son volume de jeu que se soit dans le domaine offensif ou défensivement. Chose unique cette saison, le milieu de terrain nancéien remportait la bataille  avec notamment un Serge N'Guessan intenable. Nancy rentrait au vestiaire avec un but d'avance et surtout après avoir montré un visage séduisant et nombreux sont ceux qui rendaient alors hommage au travail d'Alain Perrin. 

Mais voilà, l'ASNL avait-elle déjà trop donné en première période ? La seconde mi-temps ne pouvait pas plus mal commencer pour Nancy qui voyait Brest revenir au score dès la reprise par Gaetan Charbonnier, ce dernier profitant du manque d'agressivité des défenseurs nancéiens pour ajuster du plat du pied Serguey Chernik sur un centre venu de la gauche. Un manque d'agressivité constaté également lors du deuxième but brestois à la 83e minute par Castelletto qui parvient, avec pourtant deux Nancéiens au duel, à tromper Chernik de la tête à la réception d'un corner.Cerise sur le gâteau, le portier biélorusse voyait le ballon lui glisser sous le corps pour ce qui ressemble fort à une boulette...

Même s'il ya clairement une amélioration dans le jeu, les coéquipiers de Danilson Da Cruz ont trop de difficultés. Défensivement l'équipe connait des absences parfois d’un manque d'agressivité et s'autorise même de laisser seul dans la surface un buteur comme Charbonnier. Et puis Nancy en seconde période a connu toutes les peines du monde à s'approcher du but adverse malgré les bons matchs de Koura et Robic. Le manque de justesse dans le dernier geste ou les choix empêchent l'ASNL de se montrer dangereux dans le domaine offensif. Malheureusement, Nancy devra marquer désormais beaucoup de buts pour s'en sortir, Alain Perrin va pouvoir profiter de la trêve internationale pour travailler et préparer le prochain match qui sera crucial avec la réception du Red Star l'avant dernier du championnat. Évidemment une seule issue sera la bonne pour l'équipe lorraine..

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV