août 20, 2019

Pas d'électrochoc pour l'ASNL

[ASNL] L'arrivée d'Alain Perrin n'a rien changé pour Nancy qui s'incline pour la dixième fois de la saison en 13 matchs... 

 

Les progrès constatés la semaine dernière se sont envolés rapidement ce vendredi soir au stade Marcel Picot. Les Nancéiens ont bien débuté la rencontre, mais ont vite subi la loi de Clermont qui a dominé toute la rencontre et qui mérite donc sa victoire qui aurait pu d'ailleurs être plus large sans les arrêts de Chernik et la maladresse des Auvergnats. 

Didier Tholot a laissé sa place, mais Alain Perrin n'a pas fait de miracle en une semaine avec un groupe qui manque clairement de qualité et de confiance. Si les coéquipiers de Danilson Da Cruz sont généreux dans l'effort, ils sont auteurs d'un trop important déchet technique pour pouvoir peser sur une rencontre. Face à la faiblesse lorraine, Clermont semblait jouer à un niveau au-dessus, ce qui pourrait bien arriver la saison prochaine... Toutes les offensives des Clermontois mettaient au supplice la défense nancéienne complètement désorganisée à l'exception d'Ernest Seka de loin le meilleur Nancéien de cette saison cauchemardesque. Clermont ouvrait donc logiquement le score à la 56e minute par Ayé profitant d'une feinte dans la surface de Jonathan Iglesias, un ancien de la maison rouge et blanche.

Le plus désagréable finalement c'est cette impression que Nancy a rechuté alors qu'un changement de coach est censé provoquer un électrochoc. A Valenciennes, l'équipe nancéienne s'était créé quelques occasions, une semaine plus tard cela a été le néant dans le domaine offensif. Le portier clermontois a passé une soirée tranquille tandis que les hommes d'Alain Perrin parvenaient que très rarement à s'approcher de la surface de réparation auvergnate...

Dix défaites en treize rencontres, aucune embellie en vue, la situation de l'ASNL est critique. Difficile de croire en des jours meilleurs après un tel début de championnat, l"équipe est à sa place et il reste six matchs avant qu'elle puisse être renforcée. Mais avant, il faudra bien grappiller des points sous peine d'être déjà condamnée avant la fin de l'année... A Alain Perrin de trouver des solutions, bon courage à lui, Correa, Gabriel, Hognon et Tholot n'ont pas réussi... 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV