novembre 21, 2018

ASNL : nouvelle défaite, Tholot en danger

Nancy- Nancy s'enfonce un peu plus avec une neuvième défaite, la situation est désastreuse au classement, Didier Tholot est ce soir trés fragilisé.

Avec une neuvième défaite de la saison, quatre petits points, une différence de buts de - 16, deux petits buts inscrits et sept points de retard sur le premier non relégable, la situation de l'ASNL est très alarmante. Jean-Michel Roussier et Alain Perrin ont la mission de remettre de l'ordre dans la maison de Jacques Rousselot et cette défaite fragilise un peu plus la situation de Didier Tholot. Ce dernier est le seul fusible possible pour tenter de changer les choses alors que le mercato d'hiver ne sera ouvert que dans deux mois... Et en janvier 2019, l'affaire pourrait déjà être pliée si Nancy ne renverse pas la vapeur... Le week-end s'annonce donc décisif pour l'avenir de Didier Tholot à l'ASNL.

Pourtant ce soir les joueurs nancéiens ont démontré une nouvelle fois qu'ils tenaient à leur coach. Ils se sont montrés déterminés et n'ont rien lâché même en infériorité numérique après l'exclusion de Bassouamina (39') quelques minutes après l'ouverture du score grenobloise sur corner par Vandenabeele oublié par la défense lorraine. Preuve de cette détermination, Nancy égalisait et marquait son premier but à Picot de la saison au retour des vestiaires par Modou Diagne à la réception d'un coup franc d'Alexis Busin, très remuant ce soir et qui a sans doute marqué des points. Un but qui allait donner des ailes à une équipe nancéienne conquérante qui aurait pu (dû) prendre l'avantage en se créant plusieurs occasions de passer devant. Mais les coéquipiers de Danilson Da Cruz ont toujours autant de mal à cadrer et quand c'est le cas c'est le gardien adverse qui se charge de stopper les tentatives nancéiennes.

Et puis ce qui devait arriver, arriva avec le deuxième but de Grenoble par l'intermédiaire de Sotoca, lui aussi un peu seul pour tromper en deux temps Serguey Chernik qui passait jusque-là une seconde période bien tranquille. Le deuxième but isérois sonnait le glas des ambitions nancéiennes, les hommes de Didier Tholot connaissant par la suite beaucoup de difficultés pour s'approcher du but adverse. Malgré plusieurs opportunités dans le temps additionnel, Nancy s'inclinait donc pour la neuvième fois de la saison... à la onzième journée...

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV