Log in

Nancy trop généreux à Ajaccio

  • Écrit par C.G
  • Publié dans ASNL
Nancy- Les Ajacciens ont profité de deux offrandes pour s'imposer face à Nancy (2-0) qui reste englué à la 18e place.

En excluant Vincent Muratori à la 66e minute, M.Schneider, l'arbitre de la rencontre a clairement compliqué la tâche des Nancéiens qui dépensaient beaucoup d'énergie pour ramener quelque chose de leur escapade en Corse. Seulement, le deuxième carton de l'ancien Monégasque est aussi sévère que le premier et c'est très rageant surtout quand revient à la mémoire le pénalty non sifflé à Lens. Pour une équipe qui joue sa survie, ça commence à faire beaucoup surtout dans le money-time de la saison...

Mais les hommes de Didier Tholot n'ont pas besoin de l'arbitre pour se tirer une balle dans le pied. Ainsi, les deux buts corses ont été offerts sur un plateau par les Nancéiens. Sur l'ouverture du score, Yahia et Badila se gênent au moment de dégager le ballon de la tête, résultat le ballon revient dans les pieds de Laci qui n'en demandait pas tant pour ouvrir le score (74'). Sur le second, Yahia dégage mollement le ballon dans l'axe où se trouvait Mathieu Coutadeur qui double la mise d'une superbe volée (79'). La messe était dite, Nancy venait de gâcher une prestation plutôt convaincante notamment en première période.

Malheureusement, l'ASNL connait toujours autant de difficultés à se créer des occasions à cause toujours d'un manque de justesse dans le dernier geste, la dernière passe. Didier Tholot a utilisé ce soir tous les joueurs offensifs, excepté Amine Bassi resté sur le banc, qu'il avait à disposition et cela n'a pas changé grand-chose. L'animation offensive est sans doute le domaine le plus inquiétant en vue du maintien, car il faudra marquer pour l'obtenir. Mais les optimistes pourront faire remarquer que les coéquipiers de Vincent Muratori ont mis en difficultés une équipe en lutte pour l'accession. Et puis certains joueurs ont été relancés avec succès à l'image de Julien Cétout, très actif au milieu de terrain sans oublier les prestations solides de Goeffrey Jourdren qui se montre très rassurant notamment dans les airs. Dans la détermination, fameux ingrédient pour bien figurer en L2, là aussi, les Nancéiens ont été généreux et l'effectif semble adhérer à la méthode Dider Tholot qui, malgré la défaite, a réussi à donner un autre visage à l'équipe.

Mais cela devra se concrétiser samedi prochain à Marcel Picot face à Auxerre, sans aucun doute un match capital. La victoire sera obligatoire dans un stade qui devra être bien garni pour pousser l'ASNL vers la victoire. Il s'agira de la première sortie à domicile de Didier Tholot qui, ironie du sort, sera opposé à l'ancien de la maison Pablo Correa...

Plus dans cette catégorie : « Un point et des regrets pour l'ASNL