décembre 14, 2018

ASNL : une défaite sans combattre !

Nancy- Nouvelle prestation catastrophique pour l'ASNL qui rechute à Clermont (2-0).

La victoire face à Ajaccio ne sera donc pas suivie d'effets. A Clermont, les Nancéiens se sont inclinés logiquement, mais plus que le score c'est bien la prestation nancéienne qui pose questions. Les hommes de Patrick Gabriel jouent l'avenir du club au petit trot, sans envie et sans révolte. Ce soir on se demande bien comment Nancy va faire pour se maintenir et personne au club ne semble avoir de solution, en tout cas le préparateur mental et autres guérisseur n'ont pas servi à grand-chose... Mais surtout après cette rencontre en Auvergne, on peut se demander si les joueurs nancéiens sont encore concernés par le maintien et l'avenir de l'ASNL et ses salariés.

Pourtant les Nancéiens avaient plutôt bien entamé la rencontre notamment sur le plan défensif, les Clermontois ne parvenaient pas à se créer des occasions malgré une domination nette. Les coéquipiers de Joffrey Cuffaut ne montraient rien offensivement abusant de balles longues sans oublier de nombreuses imprécisions dans les transmissions. C'est donc logiquement que l'ancien de la maison Jonathan Iglesias ouvrait le score d'un tir à l'entrée de la surface profitant du manque d'effort d'Amine Bassi sur le marquage. L'international espoir marocain a d'ailleurs rejoint le banc nancéien à la pause, une décision logique vu son manque évident d'investissement dans cette première période...

L'entrée du très combatif Abergel n'allait pas changer grand-chose, les Nancéiens se montraient incapables de se créer des occasions voire même de jouer au foot. Sur un centre en retrait de Cuffaut, Arnaud Nordin seul au point de pénalty avait bien eu l'occasion d'égaliser, mais son tir était stoppé par le portier clermontois. Au contraire, Clermont doublait la mise sans que cela n'entraîne une révolte des joueurs de l'ASNL qui, plus grave, semblaient même parfois résignés...Offensivement, Nancy n'a strictement rien montré, une prestation indigne quand l'avenir du club est en jeu. Le club nancéien est à sa place et le spectre d'une relégation en Nationale 1 n'a jamais été aussi proche. Aujourd'hui les joueurs nancéiens ne semblent pas prêts mentalement à se battre pour le maintien sans oublier qu'au niveau technique, l'effectif nancéien est très faible... Que cette saison est longue... Place maintenant à la trêve internationale, il est encore temps pour Jacques Rousselot de prendre des décisions...

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV