août 19, 2019

Du mieux pour l'ASNL qui arrache un point (2-2)

Nancy- Menée deux à zéro, l'ASNL est parvenue à revenir au score en deuxième période, l'effet Patrick Gabriel ?

asnl.logo2013

Ce match face à Brest était attendu, car l'ASNL avait à sa tête un nouvel entraîneur après l'éviction de Vincent Hognon en début de semaine. Patrick Gabriel, troisième homme à s'asseoir sur le banc nancéien cette saison, avait décidé d'aligner une défense à cinq avec Adam Lang entouré par Tobias Badila et Modou Diagne dans l'axe. Autre nouveauté, celle-ci imposée par le mercato, la titularisation du revenant Junior Dalé.

En tout cas, effet Gabriel ou pas, l'ASNL a ce soir montré un tout autre visage que lors des derniers mois. D'abord dans la combativité, les coéquipiers de Youssouf Hadji ont livré un vrai combat ce soir et surtout les deux buts brestois n'ont pas atteint le moral des troupes nancéiennes. Menée de deux buts à la mi-temps, un score sévère au vu de sa prestation, l'ASNL est revenue pleine de détermination en seconde période pour revenir au score, elle y est parvenue et c'est déjà un point très positif par rapport aux prestations des derniers mois. Un point du match nul dont Amine Bassi a été le grand artisan avec le premier but de son équipe avant de délivrer un corner sur la tête de Modou Diagne pour l'égalisation lorraine.

Nancy a marqué deux buts et cela reflète la prestation encourageante des Nancéiens dans le domaine offensif. Certes les Nancéiens ont loupé des occasions, n’ont pas toujours fait les bons choix, mais enfin les hommes de Patrick Gabriel ont proposé des choses, ont joué au ballon pour venir créer le danger devant le but breton, là aussi ça fait longtemps que l'ASNL n'avait pas montré autant de choses offensivement...

Logiquement, cette prestation plutôt encourageante a fait revenir quelque chose qui avait disparu de Marcel Picot depuis très longtemps, on parle là de l'ambiance. Les supporters nancéiens, malgré quelques banderoles de mécontentements, ont poussé leurs joueurs pour arracher le match nul puis la victoire qui n'est finalement pas arrivée. Il est évidemment trop tôt pour parler de réconciliation, d'autant plus que Marcel Picot était encore très peu garni ce soir, mais cela mérité d'être relevé en ces temps de contestations.

Même si Nancy a encore encaissé deux buts évitables ce soir, force est de constater que Patrick Gabriel a réussi en quelques jours à donner un autre visage à l'équipe nancéienne. Cela ne facilite pas la tâche de Jacques Rousselot qui a déclaré ce soir ne pas avoir pris de décision concernant l'identité du futur entraîneur, le choix sera fait ce week-end selon le boss du club nancéien. Avec ce match face à Brest, Patrick Gabriel, qui connait très bien le club, a montré qu'il était un candidat très crédible, une nouvelle fois...

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV