Log in

Nancy a encore craqué !

  • Écrit par C.G
  • Publié dans ASNL
Nancy- Nouvelle désillusion pour l'ASNL qui a partagé les points avec l'AC Ajaccio ce vendredi soir (2-2) après avoir mené 2-0...

asnl.logo2013

Au bout de 17 minutes, l'ASNL menait déjà avec deux buts d'avance suite à deux magnifiques réalisations de Laurent Abergel d'une frappe de 25 mètres (10') et de Malaly Dembélé après une belle combinaison avec Amine Bassi dans la surface de réparation (17'). Malgré le break, très peu de supporters nancéiens s'enflammaient après ces vingt premières minutes de bonne facture pour la simple et bonne raison que les hommes de Vincent Hognon ont l'habitude de bien débuter pour disparaître au fur et à mesure de la rencontre...

Pour ce match, Vincent Hognon avait fait le choix de l'innovation avec la titularisation de Vincent Marchetti sur l'aile gauche alors que Goeffrey Jourdren faisait son retour dans les buts après sa suspension de dix matchs. Outre les deux buts, les Nancéiens avaient bien maîtrisé la première période avec un pressing sur le porteur du ballon, une solidité défensive qui permettait de contenir les timides incursions corses et quelques actions offensives intéressantes avec souvent Amine Bassi en chef d'orchestre ou encore Laurent Abergel très en vue pour les retrouvailles avec son ancien club.

La rencontre était devenue quelque peu ennuyeuse en fin de première période et cela allait se confirmer après la pause avec très peu d'occasions d'un côté comme de l'autre même si Amine Bassi trouvait le poteau après une frappe croisée dans la surface. Mais cette saison, il ne faut pas moult occasions pour inscrire un but à l'ASNL. La preuve encore ce vendredi soir, alors qu'Ajaccio n'avait jamais mis Jourdren à contribution, Nouri allait inscrire un doublé (65', 78') en étant à chaque fois oublié par Vincent Muratori. Deux bourdes, deux buts, et de nouveaux points qui s'échappent pour l’ASNL engluée au fond du classement avec toujours les mêmes maux, des boulettes défensives payées cash, des difficultés physiques pour terminer la rencontre  et une animation offensive qui dépend trop des lueurs d'Amine Bassi. Sans oublier que certains joueurs sont à la peine à l'image d'Arnaud Nordin qui vit une première partie de saison compliquée...

L'ASNL reste donc en bas de classement de la L2, à la 16e place avec 16 points. Clairement, l'ASNL a besoin de renforts pour se sortir de cette mauvaise posture, avant cela il reste quatre matchs de championnats (Auxerre, Le Havre, Tours et Paris FC) et un de coupe de France à Rungis...