Log in

L'ASNL n'arrange pas sa situation

  • Écrit par C.G
  • Publié dans ASNL
Nancy- L'ASNL a été accrochée ce vendredi soir au Stade Marcel Picot face à Clermont (2-2) qui est revenu deux fois au score.

asnl.logo2013

La situation ne s'arrange pas pour le club nancéien. Alors que l'ASNL connait toutes les peines du monde pour s'imposer à l'extérieur voilà maintenant qu'elle bafouille à domicile. En partageant les points ce vendredi soir face à Clermont, les hommes de Vincent Hognon ne décollent pas du bas du classement (16') avant de rendre visite au leader Reims la semaine prochaine...

Des absences défensives

Ce soir, on peut se demander comment Nancy a pu laisser échapper les trois points après avoir dominé une très grande partie de la rencontre. L'ASNL a ouvert le score par une belle frappe de Joeffrey Cuffaut (26') après un bon décalage de Vincent Marchetti sur coup franc. Mais rapidement Clermont est revenu au score, quatre minutes précisément, seul au milieu de Diagne et Yahia, Laporte parvient à reprendre un corner de la tête pour tromper Chernik qui venait d'effectuer une sortie victorieuse dans les pieds de Centonze. Bis repetita en seconde période, Alexis Busin, idéalement lancé en profondeur par Amine Bassi, mettait son premier ballon au fond des filets, mais les Auvergnats parvenaient à égaliser par la tête d'Ajorque oublié par la défense lorraine... Car le problème actuel est là pour Vincent Hognon, Nancy paye cash ses erreurs défensives, son arrière garde, solide globalement durant la rencontre, souffre d'absences et manque parfois de sérénité comme en fin de match quand Clermont s'approchait du but nancéien. Évidemment la situation actuelle ne facilite pas la sérénité... Et puis Nancy n'est pas en veine en ce moment, ce soir les Nancéiens ont touché deux fois le poteau par Robic et Nordin.

Amine Bassi donne le tempo

Cette rencontre face à Clermont a montré en tout cas que le rendement offensif de l'ASNL dépend en grande partie de l'activité d'Amine Bassi. Très disponible, l'international marocain espoir a organisé le jeu et son entente avec son ainé Youssouf Hadji a crée de nombreux problèmes aux Clermontois surtout en première période. Le souci c'est que le jeune nancéien a baissé le pied et cela s'est vu dans l'animation offensive de son équipe et sur le capitaine nancéien beaucoup moins dangereux, mais pas moins combatif comme d'ailleurs ses deux compères de l'attaque Antony Robic et Arnaud Nordin très volontaires mais dans le dur au moment de faire des différences. Dans ce registre Joffrey Cuffaut a fait le job, ses déboulés sur le côté droit ont causé du souci aux Auvergnats tout comme l'activité au milieu de terrain de Laurent Abergel et Vincent Marchetti. Même si Nancy montre un visage plus séduisant que lors du début de saison, cela ne s'arrange pas au classement, l'ASNL est pour l'instant candidate au...maintien.