novembre 22, 2019

Coup d'arrêt pour Nancy à Ajaccio (2-1)

Nancy- Défaite logique pour l'ASNL ce soir à Ajaccio (2-1), les Lorrains n'ont absolument rien montré.

asnl.logo2013

Disons-le tout de suite, l'ASNL a montré un visage très inquiétant ce soir en Corse face au Gazéléc d'Ajaccio. Un véritable coup d'arrêt après les progrès constatés ces dernières semaines, même si on les savait fragiles. Nancy s'est logiquement incliné et on peut même parler d'une prestation indigne d'une équipe dont l'objectif secret est de monter... Aujourd'hui, il est surtout question de se maintenir.

Il aura fallu attendre les dernières secondes de la première période pour voir le premier tir nancéien, l'oeuvre d'Arnaud Nordin reprenant mollement une passe dans la surface de Vincent Marchetti qui venait d'éliminer plusieurs adversaires. La seule action qui a fait vibrer les courageux supporters nancéiens présents en Corse ce soir durant une première période indigeste côté Nancéien. Les hommes de Vincent Hognon ont été dominés dans tous les domaines et surtout dans l'agressivité et la détermination, les fameux ingrédients nécessaires pour gagner des matchs. Une défense fébrile, un milieu dépassé par les événements, une attaque inoffensive, de nombreux ballons perdus, un déchet impressionnant dans les transmissions bref c'est fort logiquement qu'Ajaccio avait ouvert le score sur corner par Bréchet (17') qui,de la tête, logeait le ballon au premier poteau où se trouvait pourtant Jérémy Clément, très loin d'être à son meilleur niveau. Injustement et miraculeusement, l'ASNL avait égalisé en seconde période par le toujours très combatif Antony Robic (64'), mais le Gaz allait reprendre logiquement l'avantage du score quelques minutes plus tard par Kemen (67') qui perçait facilement la défense lorraine avant de tromper Serguey Chernik, qui comme mardi face à la France et Griezmann voyait le ballon lui passer entre les jambes.

Le poids des absences...

Difficile de ne pas voir dans cette défaite l'absence de certains joueurs au milieu de terrain pour expliquer cette prestation catastrophique où les passes ont été trop souvent latérales ou en retrait. Oui, malgré son jeu âge, Amine Bassi est est déjà très important et ce n'est pas Youssouf Hadji qui dira le contraire, lui qui n'a pas eu beaucoup de ballons à se mettre sous la dent. Lors de son entrée en jeu, l'international espoir marocain a montré que sa justesse technique n'a pas d'équivalent dans l'effectif de Vincent Hognon sachant que Benoit Pedretti est en phase de reprise... Malheureusement, rentré tardivement du Maroc, Amine Bassi n'a pas pu être aligné dans le onze titulaire et avec lui le milieu en losange qui semble parfaitement convenir aux Nancéiens. Et puis l'absence pour suspension de Laurent Abergel a également été également préjudiciable dans un compartiment du jeu où les Lorrains n'ont pas existé ce vendredi soir. L'enseignement de la soirée est là, la marge de manoeuvre de Vincent Hognon est faible notamment au milieu de terrain où l'écart s'est creusé entre les titulaires et ceux qui sont amenés à les suppléer en cas d'absence. Sa prestation en Corse a montré à l'ASNL que sa 16e place au classement était plus que logique...

 

 

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
6
7
8
11

Ici-c-Nancy TV