octobre 17, 2019

Nancy rechute face à Quevilly-Rouen (2-0)

Nancy- L'ASNL s'est inclinée ce soir au Mans contre Quevilly-Rouen (2-0) dans une rencontre durant laquelle elle a affiché des limites inquiétantes...

asnl.logo2013

Dans un stade du Mans quasiment vide pour cette rencontre à domicile de Quevilly-Rouen qui a élu domicile dans la Sarthe, l'ASNL a donc rechuté. Après le show Bassi la semaine dernière face à Valenciennes, les hommes de Vincent Hognon ont montré ce soir un visage inquiétant face à un promu qui n'avait pas encore gagné une rencontre cette saison. Après sept matchs de championnat, le bilan nancéien est loin d'être celui d'un candidat à la montée avec une victoire, trois nuls et trois défaites. Ce soir, Nancy compte six points et l'objectif de la montée est pour l'instant à oublier, celui du maintien semble être plus raisonnable vu la qualité de la prestation nancéienne face à Quevilly.

Amine Bassi avait fait illusion la semaine dernière, mais l'ASNL l'a encore montré ce soir, elle est complètement inoffensive. Les coéquipiers de Youssouf Hadji n'ont pratiquement pas inquiété le portier normand excepté deux frappes lointaines de Laurent Abergel, puis deux tentatives dans la surface d'Arnaud Nordin et Youssouf Hadji. Insuffisant à l'image d'une rencontre longtemps ennuyeuse débutée difficilement par Quevilly avant que le promu prenne confiance face à une équipe nancéienne trop brouillonne dans le camp adverse. Le mal est profond pour l'ASNL qui connait donc toutes les peines du monde dans l'animation offensive, des attaquants qui ne parviennent pas à faire la différence, un milieu incapable de jouer vers l'avant, des coups de pied arrêtés qui ne donnent rien, bref le chantier est immense pour Vincent Hognon qui devra faire avec cet effectif jusqu'en janvier même si Benoit Pedretti et Jérémy Clément, blessés, pourraient rendre service quand ils seront opérationnels.

S'il y a bien un secteur qui a longtemps donné satisfaction ce soir, c'est la défense. La charnière centrale Diagne-Saint Ruf a repoussé les timides assauts normands alors que Cuffaut et Muratori tenaient bien leur couloir à défaut de les animer offensivement. Mais quand Quevilly a commencé à se montrer un peu plus dangereux, cette solidité s'est effondrée suite à deux erreurs. Geoffrey Cuffaut a d'abord remis le ballon dans la course de Gapka pour l'ouverture du score (72') puis Nicolas Saint-Ruf a défendu en reculant devant Mathieu Duhamel qui en a profité pour armer sa frappe et tromper Serguey Chernik un peu juste sur le coup (76'). Annonciateur de ces buts, à la 71e minute, sur corner, les Normands avaient touché la barre sur une tête de Duhamel.

L'ASNL devra vite digérer cette défaite, car elle est attendue dès mardi au stade Marcel Picot face à Bourg-en-Bresse. La victoire sera de nouveau impérative pour se relancer et s'échapper de la zone rouge, mais aussi pour éviter un dépeuplement de l'enceinte de Tomblaine. Nancy a besoin de ses supporters dans une saison qui s'annonce très compliquée...

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV