décembre 09, 2019

Voeux ASNL : cinquantenaire, équipe type et vente au programme

Nancy- C'est à l'Opéra National de Lorraine que Jacques Rousselot a présenté ce mardi ses voeux aux partenaires de l'ASNL, l'occasion de faire un point sur l'actualité du club, de la vente jusqu'au 50 ans...
voeux-asnl 

Les voeux 2017 de l'ASNL resteront dans l'histoire comme étant celles des 50 ans du club, mais aussi peut-être les dernières de Jacques Rousselot en tant que président du club nancéien. Celui qui réfléchit à une possible candidature au poste de président de la FFFF, n'a d'ailleurs pas caché lors de cette cérémonie qu'il était toujours en négociations pour la vente du club, à la question de savoir s'il s'agissait toujours des acheteurs chinois dont il était question en automne dernier, Jacques Rousselot a répondu avec un large sourire « on peut dire ça comme ça. » Visiblement les ponts sont loin d'être rompus avec le consortium chinois représenté par Cyril Guth. 

50e anniversaire oblige, il a donc été beaucoup question de cet anniversaire avec notamment l'équipe type des 50 ans qui a été commentée par Olivier Rouyer, une équipe qui sans surprise a fait honneur aux deux périodes fastes de l'ASNL à savoir 1978 avec évidemment Michel Platini, Olivier Rouyer, Jean-Michel Moutier et Ruben Umpierrez et 2006-2007 avec Micka Chrétien, André Luiz, Sébastien Puygrenier, Frédéric Biancalani, Pascal Bérenguer, les deux derniers avaient fait le déplacement à Nancy pour cette cérémonie. Seuls les deux Tony, Cascarino et Vairelles ne font pas partie de ces deux belles périodes. 

Concernant le programme, le cinquantenaire du club sera fêté le 20 mai 2017, en présence de Michel Platini, lors du dernier match de la saison face à Saint-Étienne avec à l'issue de la rencontre « un grand concert, des feux d'artifice » selon Jacques Rousselot qui n'est pas rentré dans les détails. D'autres manifestations viendront compléter cette date avec en mars 2017 une exposition au centre commercial Saint-Sébastien et un match de 50 heures au stade Marcel Picot puis en avril prochain le jubilé de Mustapha Hadji. 

Pour ceux qui attendaient des petites infos concernant le mercato, il faudra patienter. Peut-être un indice quand même venu de Paul Fischer qui a lancé, pour vanter l'arrivée rapide d'Alou Diarra, que « pour un transfert, quand ça traîne ce n'est pas bon signe... » Il nous semble que l'arrivée de Steven Fortes traîne un peu... 

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Ici-c-Nancy TV